DSC00907

Jours 19, 20 : Vientiane

Départ de Vang Vieng à 10h dans un bus « VIP » qui se transforme par la magie Laotienne en minibus bondé. Après 3h de route on arrive à Vientiane, capitale du pays. Mon premier objectif est de trouver un vol pour le Cambodge le lendemain. Aucune place disponible avant 5 jours. Plan B : 10h de sleeping bus vers Pakse, au sud, et vol jusque Siem Reap. J’ai donc un peu de temps pour visiter la ville, étonnamment petite pour une capitale. On se balade dans le quartier, et on se pose sur le bord du Mékong pour un incroyable couché de soleil. Je pense à ma moitié, ma famille, les gens qui m’entourent. Et je souris. Derrière nous le Vientiane Aérobic Club sort les hauts-parleurs et enchaine, tout de rouge vêtu, les chorégraphies jusqu’à ce que le soleil se couche pour de bon.

Le lendemain, pas rancunier envers les vélos malgré l’épisode Vang Vieng, on loue nos destriers pour découvrir la ville. Mais pas avant un croissant chez Benneton où je profite d’une des dernières bonnes pâtisseries du voyage. La circulation est dense et on slalome dans la cohue pour découvrir la fontaine Nan Phu, le Palais Présidentiel, le Wat Si Saket, plus ancien temple de la ville qui abrite plus de 2000 bouddhas et le Patux Ai, l’Arc de Triomphe du Laos. On finit par errer dans le plus grand marché de la ville, et sur le retour, le graal! La pause s’impose au Chok Dee, brasserie Belge qui sert la carte complète du meilleur du houblon Belge, et forcement, de la Karmeliet! Qui me coûte le prix de ma nuit à l’auberge, mais le vaut amplement! 18h départ en Tuk Tuk direction le terminal de bus.

Je vais finalement goûter au sleeping bus pour les 10h qui nous séparent de Pakse, et ça s’annonce comme toute une expérience! 3 personnes se font sèchement sortir du bus, ticket à la main. J’y échappe! Les couchettes pour deux sont spartiates et séparées par un micro-couloir. Je passe finalement la nuit avec un Australien qui achète 2 Valium au voisin de derrière. Sans trop d’échanges, on s’accordent implicitement sur la position de la cuillère parallèle avec 3 centimètres de zone neutre entre nous. Ce qui nous laisse 47 centimètres de confort. Étonnamment j’arrive à dormir quelques heures, suffisamment pour manquer l’aéroport. Je quitte le cœur lourd les filles au terminal de bus de Pakse et saute dans un tuk tuk pour rebrousser chemin vers le petit aéroport de la ville. Après avoir partagé quelques étapes avec Todd, avec Andrew et avec Vanessa et Caroline, je me retrouve à nouveau seul, alors que je regarde décoller les ATR de Lao Airlines (les mêmes que celui qui n’a jamais rejoins Pakse il y a 1 mois), le regard inquiet, pendant les 6h d’attente jusqu’au décollage. J’en profite pour me faire un marathon du Hélène et les garçons Laotien avec la cuisinière du restaurant de l’aéroport. Le Laos a été magnifique, mais éprouvant. Il est temps pour moi de découvrir le Cambodge!

Ça y est, je suis en vie et installé à Siem Reap!

DSC00897

DSC00905

DSC00907

DSC00923

DSC00925

DSC00929

DSC00934

DSC00941

DSC00943

DSC00944

DSC00952

DSC00961

DSC00971

  1. Quel plaisir de suivre tes aventures…! On pense énormément à toi! Bisous fiu

  2. Arnaud

    Bonne continuation mon loup! C’est fabuleux ce que tu vis
    là!!!

  3. Marie-Laure

    Moules frites et karmeliet !!!!! C’est la belle vie;-)))
    Encore un fois belle aventure!!!!
    Kissss

Leave A Comment?