DSCN0611

Jour 37 : Full moon party à Ko Phangan

En 1985, un étranger décide de fêter son anniversaire un soir de pleine lune à Haad Rin sur l’ile de Ko Phangan. La fête est un succès et le groupe d’ami décide de la refaire à la pleine lune suivante. 28 ans plus tard, quelques 30 000 fêtards se retrouvent sur la même plage chaque mois pour la full moon party et l’ile s’est transformée pour loger, abreuver et nourir ces hordes de touristes. La full moon party a eu lieu le 17 décembre mais une soirée spéciale à lieu pour Noël. En même temps, chaque soir des soirées ont lieu sur l’ile aujourd’hui: full moon, half moon, black moon, saylor moon… On décide de fêter noel comme il se doit, mais sans logement sur place. On quitte donc Koh Tao avec le dernier bateau vers Ko Phangan à 15h, et c’est parti pour un marathon jusqu’au bateau de retour le lendemain à 8h30…

Loin des 30 000 personnes attendues, on n’est « que » quelques milliers sur la plage d’Haad Rin. Quelques personnes nous expliquent que c’est à cause de l’instabilité politique à Bangkok, à moins que ce ne soit la jungle party qu’on essaye de nous vendre depuis qu’on a mis les pieds sur l’ile. À la tombée de la nuit, la plage se remplie de monde habillé en fluo, de stands à buckets, de tatoueurs qui peignent tout le monde en fluo et les bars jouent à celui qui passera sa musique plus fort que le voisin. Un peu en décalage, et bien influencé par Jo et son amour du raisin, c’est au vin rouge qu’on prend l’apero en observant ce spectacle depuis une table en bord de mer. Seb, autoproclamé champion de Puissance 4 perd 2 parties et 200 bahts face à Loi, qui gagne son argent en jouant sur la plage chaque soir contre les étrangers, et ne doit pas perdre souvent. On est rejoint par 5 Irlandais qui vivent en Australie et représentent bien les gens qui sont ici: musclés, tatoués, saoul et graveleux mais pas méchants. Après s’être fondus dans la masse et avoir bougé sans grâce nos corps quelques heures, on s’endort sur des transats en bord de piscine d’un hôtel de luxe. Jo tombe sur le seul transat d’Asie du sud-est rempli de bed bugs et finit sur la plage où il est réveillé 3 fois par des locaux qui essayent de lui faire les poches. On se balade le long de la plage pour observer un autre spectacle, de désolation, alors que les derniers fêtards ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes et que les corps et les déchets jonchent le sable. Certains profitent d’un dernier plongeon dans l’eau alors qu’elle a servi d’urinoir géant toute la nuit. On récupère notre bateau et la journée suivante n’est pas la plus active de mon périple!

Ce soir (jour 39) 21h, on embarque dans un ferry de nuit jusque Surat Thani pour rejoindre l’aéroport direction la folie Bangkok pour y fêter 2014!

DSCN0593

DSCN0611

DSCN0614

DSCN0618

DSCN0621

DSCN0630

DSCN0651

DSCN0629

DSCN0654

DSCN0681

DSCN0688